L'Agenda du Libre

Logiciels, Arts, Données, Matériels, Contenus, Communs, Internet...

vie-privée

Cergy « Internet est-il gratuit ? »

Université Cergy-Pontoise 33 boulevard du Port

Le mardi 23 janvier 2018 de 18h00 à 20h00.

Depuis quelques décennies, Internet a conquis la moitié de la population mondiale en s’érigeant comme une plateforme mondiale d’échanges sociaux, culturels et économiques. Cette popularisation provoque de profonds bouleversements sociétaux, de sorte qu’il est légitime de parler de Révolution numérique. Révolution qui, comme toujours, entraîne son lot de défis à relever.

Internet est incontestablement devenu un lieu où prospèrent massivement de nouvelles activités économiques, avec pour particularité d’offrir des services qui sont, la plupart du temps, gratuits. Du moins en apparence.

En effet, la lucrativité de ces activités ne réside pas, comme c’est le cas pour une entreprise traditionnelle, dans la production d’un objet ou d’un service et de sa vente, mais dans la récolte massive, puis dans l’utilisation des données personnelles que le client fournit gratuitement à l’entreprise en échange de l’accès à un service.

Cette captation colossale d’informations gérées par des monopoles économiques dans des conditions relativement opaques, souvent qualifiée de Big Data, institue un marché mondial de données personnelles qui n’est pas sans questionner directement certains de nos droits et libertés fondamentaux.

La question de la gratuité d’Internet servira à s’interroger sur le prix que nous payons actuellement pour l’utilisation du web et conduira à présenter des alternatives pour un Internet moins pollué par les publicités, moins intrusif dans notre vie privée et plus démocratique.

Liste des intervenants :

  • Sylvain Steer, juriste au CECIL (Centre d'Études sur la Citoyenneté, l'Informatisation et les Libertés) – Dérives du modèle publicitaire
  • Stéphane Vilboux, président de Franciliens.net – Neutralité du Net
  • Étienne Gonnu, chargé des relations publiques à l’April – Logiciels libres

Paris 1er Certification PGP et CAcert

Hôtel Novotel Les Halles, 8 place Marguerite de Navarre

Le jeudi 25 janvier 2018 de 19h00 à 20h00.

Vous souhaitez renouveler votre certificat CAcert ? Augmenter son niveau de confiance ? Augmenter le niveau de confiance de votre clé publique PGP ?

Venez rencontrer des certificateurs autour d'un verre !

En pratique

Pour votre clef PGP, préparez :

  • deux documents d'identité français parmi la carte nationale d'identité, le passeport, la carte d'identité militaire, le permis de conduire, ...
  • un petit papier imprimé avec l'identifiant et l'empreinte de votre clef, en autant d'exemplaires que vous espérez rencontrer de gentils autres porteurs de clefs.

Pour votre certificat CAcert, préparez :

  • deux documents d'identité français parmi la carte nationale d'identité, le passeport, la carte d'identité militaire, le permis de conduire ;
  • des formulaires d'accréditation imprimés, pré-remplis avec vos coordonnées en cliquant ici, ou vierges en cliquant là. Deux exemplaires pour chaque accréditation ; un pour vous, un pour le gentil accréditeur.

Tous les détails sur le wiki de CAcert et Meetup

Fontenay-le-Fleury La face cachée d'Internet : comprendre les enjeux du numérique

Librairie associative JMS 1 avenue Henri Poincaré

Le samedi 27 janvier 2018 de 15h00 à 17h00.

L'association ROOT66 en collaboration avec la librairie associative JMS sont heureux d'accueillir Rayna Stamboliyska auteure du livre : La face cachée d'Internet le samedi 27 janvier 2018 dans les nouveaux locaux de la librairie.

Nous échangerons avec l'auteure sur les thématiques traitées dans le livre. Cet échange sera suivi d'une séance de dédicaces. Vous pouvez soit apporter votre exemplaire de "La face cachée d'Internet", soit l'acheter sur place.

Résumé de la présentation : 

Fini le temps des études cherchant à estimer le temps qu’on passe connecté à Internet. L’interaction connectée est comme boire de l’eau : vitale et quotidienne. Mais est-ce que la production des outils et des moyens de cette interaction connectée suivent niveau qualité et sécurité ? À peine : les calendriers de mise en prod irréalistes, le délitement de la fonction de contrôle qualité/intégrateur, la pression d’une industrie digitale (sic) qui sacrifie la sécurité des applications au profit du bénéfice potentiellement perçu, la gadgétisation de notre quotidien via The Internet of Ransomware Things, aussi connu sous le sigle IoT… sont seulement quelques exemples de l’insécurité qui guette notre vie connectée.

Avec cette intervention, je souhaite revenir sur les problématiques soulignées ci-dessus et abordées dans mon livre (« La face cachée d’Internet ») avec un angle gouvernance de la sécurité. En effet, il ne s’agit pas d’aborder la problématique avec anxiété ou fatalisme, mais à chercher la meilleure façon de faire saisir les enjeux de cette connexion omniprésente par le plus grand nombre.

Entrée libre

Dans le passé